22 mars

Publié le par echosdelabastide

Sainte Léa Dame romaine, disciple de saint Jérôme (+ 384)
Elle faisait partie de ces nobles dames romaines admiratrices de saint Jérôme. Admirative, elle écoutait les leçons d'Ecriture Sainte qu'il donnait à Rome. Devenue veuve, elle distribua ses biens aux pauvres et entra dans un monastère romain dont elle devint la supérieure. Saint Jérôme lui consacrera une lettre dithyrambique. Et c'est tout ce que nous savons d'elle.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_L%C3%A9a



Saint Avit Soldat dans les armées d'Alaric (+ 518)
Il fut fait prisonnier durant la bataille de Vouillé et conduit à Paris par les soldats de Clovis. A sa libération, il prit l'habit monastique dans le Poitou puis mena une vie de solitaire en Périgord et à Ruffec.



Saint Basile d'Ancyre (+ 362)
Martyr. Prêtre d'Ancyre (actuellement Ankara), il est arrêté sous l'empereur Julien l'Apostat qui prétendait rétablir le paganisme dans son empire. Un long procès s'en suivit. Au milieu des tortures, Basile loue le Seigneur et refuse de sacrifier à la déesse Hécate. Il en donne le remords à ceux qui avant lui avaient renié le Christ pour sauver leur vie. L'empereur Julien l'interroge en personne; Basile lui reproche son apostasie. On ordonne qu'il soit découpé en lanières. Saint Basile en jette une à la figure de l'empereur. Il est alors totalement écorché vif et meurt de ses blessures.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Basile_d%27Ancyre



Bienheureux Clemens August Graf von Galen évêque de Münster (+ 1946)

Clemens August von Galen naquit le 16 mars 1878 dans le château de Dinklage dans la région de l'Oldenburg, aux alentours de Münster. Il ... fut ordonné prêtre en 1904... L'un des plus grands changements de sa vie fut son transfert à Berlin. Pendant 23 ans, il dut affronter la difficile période de la Première Guerre mondiale et les désordres de la République de Weimar et leurs lourdes conséquences sociales... Le deuxième changement encore plus important de sa vie fut sa nomination inattendue comme Evêque de Münster, à l'automne 1933... L'Evêque Clemens August Comte von Galen fut l'un des plus célèbres représentants de l'opposition de l'Eglise contre l'injuste régime national-socialiste...
(source: Homélie du Cardinal José Saraiva Martins - messe et béatification en la Basilique Vaticane le 9 octobre 2005)
http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/csaints/documents/rc_con_csaints_doc_20051009_beatif-von-galen_fr.html
- Images de la célébration
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/photogallery/2005/index_20051009.html
- Sermon de l'évêque et Cardinal de Münster, Clemens August comte von Galen, le dimanche 3 août 1941 dans l'église de St Lambert, à Münster.
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/vongalen/#_Toc117131214

- Clemens August, Comte de Galen est un modèle de courage chrétien; son témoignage sans peur, et son opposition inflexible vis-à-vis de l’injustice et devant le caractère inhumain de la dictature national-socialiste, trouvèrent leur force dans sa foi profonde.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Clemens_August_von_Galen
http://www.inxl6.org/article2653.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_catholique_d%27Allemagne_face_au_nazisme
http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%BCnster



Sainte Darerca (5ème s.)
Une tradition voudrait qu'elle soit la sœur de saint Patrick, qu'elle eut quinze fils dont plusieurs devinrent de saints évêques. Ne retenons d'elle que son nom qui, en gaëlique, signifie "constante et ferme dans l'amour."



Saint Deogratias Evêque de confesseur à Carthage (+ 457)
Evêque de Carthage et confesseur.
Lors de l'invasion des Vandales, il racheta un grand nombre de chrétiens qui, ayant refusé d'adhérer à l'hérésie arienne, avaient été arrétés et vendus comme esclaves. Puis riche en bonnes oeuvres, il s'endormit dans le Seigneur.

Autre biographie:
En 439, les Vandales ariens s’emparent de la ville de Carthage et chassent son évêque (Saint-Quodvultdeus). La ville demeure sans évêque pendant près de 14 ans. Enfin, le chef arien Genseric accepte d’autoriser les chrétiens à se désigner un évêque; Déogratias est donc nommé en 456. Deux ans après, Genseric s’empare de Rome et revient avec des centaines de prisonniers, avant de partir pour l’Afrique où des familles chrétiennes entières sont livrées en esclaves aux Vandales et au Maures. Déogratias décide alors de vendre tous les biens de son église pour payer les rançons destinées à les délivrer. Très affaibli par son énorme travail, il décède l’année suivante (+ 457).

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Deogratias_de_Carthage



Saint Diogène (+ 390)
Grec d'origine, il fut envoyé en Gaule par le Pape saint Sirice. Consacré évêque par saint Nicaise de Reims, il évangélisa l'Artois, jusqu'au jour où des Vandales l'égorgèrent alors qu'il priait dans son église d'Arras.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Nicaise
http://fr.wikipedia.org/wiki/Arras



Bienheureux Elkom (+ 1336)
Abbé du monastère de Lidlom dans la Frise, il fut assassiné par des frères convers qu'il avait exhortés à se corriger et qui se mirent dans une telle colère qu'ils accomplirent ce geste meurtrier.



Saint Epaphrodite Evêque de Philippes (1er s.)
Saint Paul le mentionne dans sa lettre aux Philippiens (Philippiens 2. 25) ce qui nous conduit à y voir le premier évêque de cette ville de Macedoine.



Saint Euthyme (+ 1814)
Originaire de Iassi en Moldavie, il se laissa enjoler par la vie mondaine de Bucarest. Les mauvaises fréquentations l'entrainèrent bien bas, mais il voulut se reprendre et, pour cette raison, s'en fut à Constantinople. Au service d'un diplomate turc, il renia sa foi chrétienne et se fit circoncire. Quand il voulut revenir à la foi chrétienne, le prêtre, par crainte des représailles, refusa et toute tentative pour rejoindre la communauté chrétienne fut vaine. Rejeté par les siens et fuyant les Turcs, il demanda asile à l'ambassade russe où il était connu et c'est ainsi qu'il put gagner le Mont-Athos où il résida plusieurs années. Mais il voulait, par son martyre, rendre le témoignage que sa vie n'avait pas permis. Il s'entraina même à tendre la nuque pour l'exécution. Il s'embarqua pour Constantinople, se fit reconnaître comme chrétien, fut arrêté et exécuté par décapitation.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Moldavie



Saint Failbe (+ 680)
Irlandais, frère de saint Finan, abbé d'Iona, il porte un nom courant puisque plus de vingt autres saints, écossais ou irlandais, le portent comme lui.



Sainte Harlinde (ou Herlinde) (+ 745)
Fille du comte Arland et sœur de Sainte-Relinde. Elle participe à la fondation de l’abbaye de Maaseyk, en Belgique, et en devient l’abbesse. Elle échange pendant de nombreuses années des correspondances avec Saint-Boniface et Saint-Willibrord.



Bienheureux Marian Gorecki prêtre et martyr (+ 1940)
Ce prêtre polonais était tout particulièrement attentif à la formation chrétienne des jeunes de Gdansk. Quand l'armée allemande envahit la Pologne, en septembre 1939, il fut arrêté dès le premier jour et déporté au camp de Strutthof où il fut fusillé le 22 mars 1940. Il avait 37 ans. Il a été béatifié en 1999.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gdansk
http://fr.wikipedia.org/wiki/Struthof



Saint Octavien (+ 484)
et plusieurs milliers de martyrs à Carthage. Même si le nombre des personnes semble élevé, nous connaissons, à notre époque, des massacres semblables. Saint Octavien était diacre et il anima cette communauté jusqu'au moment du martyre. D'autres traditions ne parlent que de quelques dizaines de martyrs.



Saint Paul-Serge Evêque de Narbonne (3ème s.)
chrétien romain, premier évêque de Narbonne au IIIème siècle (en même temps que saint Trophime d'Arles, saint Aphrodise de Béziers et saint Saturnin de Toulouse).
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/330/Saint-Trophime.html
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/6690/Saint-Aphrodise.html
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/24/Saint-Saturnin.html

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsmars/mars22.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_de_Narbonne
http://vppyr.free.fr/pages_saints/vpp_st_paul_serge.htm



Sainte Renelde et ses compagnons martyrs (+ v. 680)

ou Reinelde
La vierge Renelde était fille de sainte Amelberg et soeur de sainte Gudule. Elle prit le voile à Saintes, Belgique. Elle fut mise à mort avec deux clercs par les Huns qui ravageaient la région. (source: 10 000 saints Ed. Brepols)
Renelde est invoquée pour certains maux, plaies qui ne se guérissent pas. On prenait de l'eau dans une prairie de ses parents pour faire des soins, des compresses. Il y a tous les ans une procession à Saintes en Belgique (entre Halle et Enghien) en son honneur.
Des internautes nous écrivent:
"L'eau de la fontaine est essentiellement utilisée dans les maladie des Yeux.
La procession et le Tour Sainte Renelde sont classés au patrimoine mondial immatériel de l'humanité et serait la plus vieille manifestation de ce style en Belgique"
"La procession de Ste Renelde à Saintes en Belgique n'est pas classée au patrimoine mondial de l'humanité mais bien au patrimoine oral et immatériel de la communauté française de Belgique. Ce tour est composé de cavaliers 150 à 200, même les musiciens sont à cheval, et du char (XVII), tiré par 4 chevaux brabançons, portant les reliques de la sainte sur 28km."
Elle était de Condé en Picardie quand vinrent les Barbares Frisons qui se jetèrent sur le petit village et le détruisirent. Après leur passage, les habitants rentrant dans leur village, découvrirent Saint Gondulphe dont la tête avait été percée de clous et saint Grimoal et sainte Reinelde qui avaient été décapités.
- Un internaute nous signale:
"sainte Ernelle est fêté à Villécloye (petit village meusien) où des pélerins viennent la prier."
- "La chapelle Ste-Ernelle date de 1874 : lieu de pèlerinage en juillet, elle est construite à l'emplacement de l'ancienne localité de Cloye, disparue en 1636. Cet endroit est arrosé par la source Ste-Ernelle, qui aurait des vertus thérapeutiques."
(source: Conseil Régional des Notaires de Lorraine).
http://www.chambre-meurthe-moselle.notaires.fr/meuse/circuit2.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saintes_(Belgique)



Les Églises font mémoire...

Coptes et Ethiopiens (13 baramhät/maggäbit) : Les 40 martyrs de Sébaste (+320)

Luthériens : August Schreiber (+1903), missionnaire à Sumatra

Maronites : Serge Paul (Ier s.), disciple de l’apôtre Paul et évêque de Narbonne

Orthodoxes et gréco-catholiques : Basile d’Ancyre (+ env. 362), hiéromartyr

Vieux catholiques : Nicolas de Flüe (+1487), confesseur

Publié dans Saints

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article