1er août

Publié le par Saints & Saintes

 

Les saints du jour (Dimanche 01 Août)

Publié le 31/07/2010 à 10:22 par jubilatedeo

Saint Alphonse-Marie de Liguori
Evêque de Nocera, fondateur des Rédemptoristes, confesseur et Docteur de l'Eglise (+ 1787)


De noble famille napolitaine, Alphonse était promis à un brillant avenir, du moins son père en avait-il décidé ainsi. L'enfant est doué. A seize ans, il est docteur en droit civil et ecclésiastique. Il devient un avocat de renom et de succès. Il ne perd aucun procès quand il le plaide. Mais, de son côté, le Seigneur plaide tout doucement la cause du Royaume des cieux dans le coeur du jeune homme si bien parti pour réussir dans le monde. Alphonse décide d'abord de se consacrer à Dieu dans le monde et, pour cela renonce à un beau mariage. Désormais on le trouve assidu aux pieds du Saint-Sacrement et des statues de la Vierge Marie. Il fréquente les malades incurables et les condamnés à mort. A vingt-sept ans, il perd un procès, pourtant juste, à cause des presssions exercées sur les juges par des puissants fortunés. Désespérant de la justice humaine, il démissionne, devient prêtre et se consacre aux "lazzaroni", ces pauvres des bas-fonds de Naples et des campagnes. Il a choisi son camp, celui des pauvres rejetés. Pour eux, il fonde la Congrégation des Rédemptoristes sous le patronage de saint François de Sales. Toute sa vie, il se battra contre le rigorisme et fera triompher dans l'Eglise une pastorale de miséricorde et de liberté. Devenu malgré lui évêque, brisé par la maladie, il revient mourir parmi les siens.
décédé le 1er août 1787, béatifié le 6 septembre 1816, canonisé le 26 mai 1839 et déclaré Docteur de l'Eglise le 23 mars 1871. Saint-Alphonse Marie de Lignori est le patron des confesseurs, des moralistes, des personnes honnêtes, des théologiens et des vocations. Il est invoqué pour soulager les douleurs de l’arthrite et contre les personnes malhonnêtes.

Mémoire de saint Alphonse-Marie de Liguori, évêque et docteur de l’Église. Remarquable par son zèle des âmes, ses écrits, sa parole et son exemple, pour favoriser la vie chrétienne dans le peuple, il s’est donné à l’oeuvre de la prédication et il a publié des livres, principalement de morale, discipline dont il est reconnu maître et, malgré de nombreuses traverses, il fonda la Congrégation du Très Saint Rédempteur pour l’évangélisation des campagnes. Élu évêque de Sainte-Agathe des Goths, il se dépensa de manière extraordinaire dans ce ministère, qu’il dût laisser, après quinze ans, pour de graves raisons de santé, et il se retira, jusqu’à sa mort en 1787, à Nocera del’ Pagani, supportant des peines et des difficultés nombreuses.
Martyrologe Romain


Voir aussi:
http://www.magnificat.ca/cal/fran/08-02.htm#liguori
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphonse_de_Liguori
http://jesusmarie.free.fr/alphonse.html
http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/08/02/index.html



Bienheureux Alexis Sobaszek Prêtre polonais martyr à Dachau (+ 1942)


Alexis Sobaszek (1895-1942) était curé de la paroisse de Siedlemin. Il a été béatifié par Jean-Paul II à Varsovie le 13 juin 1999.

Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, le bienheureux Alexis Sobaszek, prêtre de Gniezno et martyr. Déporté par l’armée d’occupation nazie dans des conditions inhumaines, il succomba pour le Christ à la suite des tortures subies.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_concentration_de_Dachau



Sainte Almeda (*) (6ème s.)


Brecon Beacons : Le parc comporte quatre grands massifs. Le massif Black Mountain, le massif de Fforest Fawr, le massif des Brecon Beacons et les Black Mountains le parc ne compte qu’une ville importante : Brecon.

ou Alma.
Fille d'un roi du Pays de Galles, elle fut tuée par celui qu'elle avait éconduite parce qu'elle voulait garder la virginité qu'elle avait consacrée au Christ. Le prétendant furieux se vengea ainsi de sa déconvenue.

(*)Almeda : prénom gallois, de Mael signifiant princesse

Autre biographie:
Ste-Almède: Fille du roi Brychan de Brecknock, elle refuse le mariage que son père veut lui imposer et s’enfuit du foyer pour prendre le voile. En un lieu nommé Brecon, elle s’installe comme ermite, avant d’être retrouvée par son père qui lui demande de rentrer. Almède ayant refusé, son père l’exécute. La tradition veut qu'elle souffrît sur une colline près de Bracon.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Brecon_Beacons



Saint Arcade Evêque de Bourges (+ 549)


La Cathédrale Saint-Étienne de Bourges, construite entre la fin du XIIe et la fin du XIIIe siècle

Son existence nous est attestée par les listes épiscopales de Bourges, où il est le vingt-deuxième évêque.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Archev%C3%AAque_de_Bourges
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-%C3%89tienne_de_Bourges



Bienheureux Bienvenu (Joseph de Miguel Arahal) prêtre franciscain martyr en Espagne (+ 1936)


Il fut béatifié le 11 mars 2001 avec José Aparicio Sanz e 232 Compagni Martiri in Spagna (+ 1936-1939) - en espagnol -
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20010311_sanz-compagni_sp.html

À Madrid, en 1936, le bienheureux Bienvenu (Joseph de Miguel Arahal), prêtre du Tiers-Ordre franciscain et martyr, dans la persécution contre l’Église déchaînée au cours de la guerre civile espagnole. Il fut jeté dans un canal et son corps exposé en public.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Martyrs_de_la_guerre_d%27Espagne
http://www.conferenciaepiscopal.es/santos/martires.htm



Saints Dominique Nguyên Van Hanh et Bernard Vû Van Duê prêtres et martyrs au Vietnam (+ 1838)


Ils furent canonisés en 1988.
Martyrs du Vietnam (+1745-1862) site du Vatican
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_19880619_martiri_vietnam_fr.html

À Nam Dinh au Tonkin, en 1838, les saints Dominique Nguyên Van Hanh (Diêu), dominicain, et Bernard Vû Van Duê, prêtres et martyrs, qui furent, pour le Christ, décapités par l’épée, sous l’empereur Minh Mang.
Martyrologe romain


Province de Nam Định

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Province_de_Nam_%C4%90%E1%BB%8Bnh



Saint Eléazar Ancien Testament


Martyre du vieillard Eléazard (Gravure illustration Gustave Doré)

Vieillard juif, docteur de la Loi, martyr sous Antiochos Epiphane.
http://www.aelf.org/bible-liturgie/2M/Deuxi%C3%A8me+Livre+des+Martyrs+d%27Isra%C3%ABl

Un internaute nous signale:
"juif, martyr à 90 ans, à Antioche (Antakya) en Syrie, sous le roi Antiochus IV Epiphane, en 167 avant J.-C., pour avoir refusé de manger de la viande de porc, défendue par la loi juive."

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Antiochos_IV



Sainte Elisa de Cythère Martyre (+ 375)


Son père, un notable du Péloponnèse, était encore païen. Il ne put accepter que sa fille puisse vivre en chrétienne. Il la fit rejoindre par les idôlatres, alors qu'elle s'était réfugiée dans la montagne de l'île de Cythère, et ceux-ci, l'ayant rejointe, lui brisèrent la machoire et l'achevèrent par l'épée.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cyth%C3%A8re



Bienheureux Émeric de Quart Évêque d'Aoste dans les Alpes (+ 1313)


Cathédrale d'Aoste contenant les châsses des bienheureux Boniface Ier et Éméric Ier de Quart, évêques d’Aoste aux XIIIe et XIVe siècles.

Évêque d'Aoste de 1301 à 1313.
Mgr Joseph Auguste Duc, évêque d'Aoste de 1872 à 1907 a été un historien local de haut niveau et a écrit, entre autres, des essais relatifs aux bienheureux Vuillerme de Morgex, Éméric Ier de Quart et Boniface Ier. (Esprit Valdôtain)
http://www.espritvaldotain.org/sito/pag/notrepays/hommes2.asp?ID=15

À Aoste dans les Alpes, en 1313, le bienheureux Émeric de Quart, évêque, admirable par l’austérité de sa vie et son zèle pour le salut des âmes.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_d%27Aoste
http://www.regione.vda.it/turismo/scopri/cultura/chiese/filmato_cattedrale_s_m_assunta_f.asp



Saint Ethelwold Moine bénédictin (+ 984)


Cathédrale de Winchester

Moine bénédictin de Glastonbury en Angleterre puis abbé d'Abingdon, il devint évêque de Winchester. Appelé 'père des moines', il fonda divers monastères et remplaça le clergé séculier de sa cathédrale par des moines. A la suite de saint Elphège, il coordonna le renouveau monastique en Angleterre. Habile artisan, il encouragea l'enluminure, développa la liturgie et la musique religieuse.
Voir aussi la liste des évêques de Winchester.
http://www.cityofwinchester.co.uk/cathedral/bishops/bishops.html

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%86thelwold_de_Winchester
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_de_Winchester
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89v%C3%AAque_de_Winchester



Saint Eusèbe évêque de Verceil en Italie (+ 371)


Cathédrale de Vercelli (en français Verceil), autrefois ornée de piliers précieux et de mosaïques, a été édifiée et agrandie par Eusebio di Vercelli, à qui elle fut dédiée après sa mort.

À Verceil en Ligurie, l’an 371, la naissance au ciel de saint Eusèbe, évêque, dont on fera mémoire demain.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eusebio_di_Vercelli
http://fr.wikipedia.org/wiki/Verceil



Saint Exupère premier évêque de Bayeux (Calvados) (4ème s.)


Cathédrale Notre-Dame de Bayeux, consacrée le 14 juillet 1077.

"Le Diocèse de Bayeux et Lisieux existe depuis le 12 juin 1855 et se compose de la plus grande partie des anciens diocèses de Bayeux datant du IVe siècle avec Saint Exupère et celui de Lisieux datant du VIe siècle avec l’évêque Thibaud de 538 à 549."
(découvrir l'Église du Calvados)
http://www.bayeuxlisieux.catholique.fr/rechercher.php?action=display&number=198

À Bayeux, peut-être au IVe siècle, saint Exupère, vénéré comme le premier évêque de cette cité.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89v%C3%AAque_de_Bayeux
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Bayeux



Saint Félix (3ème s.)


Vue générale de Gérone, sur l'Onyar.

Il rendit témoignage à Jésus-Christ à Gerone en Espagne par sa mort et son martyre.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gerone



Saints Friard et Secondel Ermites fêtés au diocèse de Nantes. (+ 573)
Tout ce que nous savons d'eux, nous le tenons de saint Grégoire de Tours, leur contemporain. Friard était un jeune paysan de la région nantaise, résolu de se consacrer tout à Dieu. Après avoir passé quelques années à cultiver la terre, objet tout à la fois des espiègleries de ses compagnons de travail et objet de leur secrète admiration, il se retira dans une île de la Loire, devenue l'actuel bourg de Besné. Un abbé, Sabaudus et un diacre, Secondel, se joignirent à lui. Sabaudus effrayé par l'austérité de saint Friard les abandonna bientôt. Saint Secondel resta mais ne tarda pas à mourir dans les bras de son maître spirituel. Quand, à son tour, saint Friard sentit venir la mort, il fit appeler l'évêque, mais celui-ci était retenu par une affaire importante. Il pria donc son ami d'attendre un peu pour mourir. Saint Friard s'exécuta de bonne grâce et attendit l'arrivée de l'évêque pour s'endormir dans le Seigneur. La paroisse de Besné conserve et honore leurs reliques.
http://nantes.cef.fr/presentationdiocese/paroisses/sillon.htm#

Dans l’île de Vindunet [Besné] au pays nantais, au VIe siècle, les saints ermites Friard et le diacre Secondel.
Martyrologe romain



Bienheureux Jean de Rieti ermite (+ v. 1347)


Rieti

Ermite de l'ordre de Saint Augustin, à Rieti en Sabine, jeune homme humble et joyeux, toujours attentif à secourir son prochain.
Rieti est une petite ville à mi-distance d’Assise et de Rome où saint François venait prier.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rieti



Saint Jonat abbé d'un monastère à Marchiennes, en Flandre (+ v. 690)


Cartulaire de 1603 du Duc Charles de Croÿ représentant Marchiennes

abbé d'un monastère à Marchiennes, en Flandre.
Entre 625 et 730 environ, surgirent une vingtaine de monastères dans le diocèse d'Arras, et dans les parties actuellement françaises des diocèses de Thérouanne, Tournai et Cambrai.
(l'épanouissement du Christianisme - diocèse de Cambrai)
http://www.cathocambrai.com/page-22896-epanouissement-christianisme.html

"Selon Hucbald, Adalbaud, compte de Douai, petit-fils de Gertrude abbesse d'Hamage, fonda à Marchiennes un monastère d'hommes sur les conseils de Saint Amand. Ces moines étaient de l'ordre de Saint-Colomban : Saint Jonat en fut le premier supérieur en 630." (commune d'Abscon - 59215)
http://www.commune.abscon.fr/adalbaud-et-sainte-rictrude.html

"L’histoire de Marchiennes apparaît plus tard, sous le règne de Dagobert, mais il est difficile de croire qu’il s’agit d’une fondation totalement indépendante de celle de Hamage car les deux localités se font face de part et d’autre de la Scarpe, à mi-chemin entre les villes actuelles de Douai et de Valenciennes. Hucbald précise que le premier abbé de Marchiennes fut un certain Jonat, nommé par Amand, qui accueillit rapidement des femmes et en particulier Rictrude, veuve d’Adalbaud, lui-même petit-fils de Gertrude."
(Élites laïques et élites ecclésiastiques entre Neustrie et Austrasie - fin VIe-VIIe siècle)
http://lamop.univ-paris1.fr/IMG/pdf/Meriauxfrontieres.pdf

Lire aussi page 297 Gallia irradiata: saints et sanctuaires dans le nord de la Gaule du haut Moyen Age par Charles Mériaux
http://books.google.fr/books?id=nFkPTuU-vhQC&pg=PA297&lpg=PA297&dq=saint+jonat+marchiennes&source=bl&ots=FljjSJALIe&sig=tWf5-6VZiJveSCEt6yKUTAT5VJ4&hl=fr&ei=IOlOTIvPMMGaOOjIpLwC&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBUQ6AEwAA#v=onepage&q=saint%20jonat%20marchiennes&f=false

À Marchiennes près de Douai, vers 690, saint Jonat, abbé, disciple de saint Amand.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marchiennes
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Marchiennes



Saint Justin (5ème s.)


Cathédrale Notre-Dame de Paris

Les parisiens lui ont voué une grande dévotion à cause de ses reliques qu'ils honoraient dans la cathédrale Notre-Dame. Peu importe qu'à Beauvais, on l'appelle Saint Just, qu'on en fasse un martyr que l'on fête le 18 octobre. Paris ne veut pas abandonner son saint Justin.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Paris



Saint Léonce (+ 300)


La cité antique de Pergé

et ses compagnons martyrs à Pergé, en Pamphylie. Après de nombreuses tortures destinées à obtenir leur apostasie, ils furent livrés aux bêtes pour les jeux du cirque, puis achevés par le glaive.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Perg%C3%A9



Saints Maccabées Ancien Testament : Sept frères et leur mère, martyrs à Antioche (-166 av JC.)


Martyrisés avec leur mère par ordre du roi Antiochius Epiphane. Par leur mort, ils témoignèrent de laur fidélité à la loi du Seigneur et de leur espérance en la résurrection. D'abord localisé à Antioche, leur culte passa en Occident au 4ème siècle. Les Pères de l'Eglise voyaient en eux des chrétiens avant la lettre et ils leur ont consacré de nombreuses homélies.

Autre biographie:
En 166 av. J.-C. sont massacrés sur l’ordre du roi Antiochus IV Épiphane les sept frères Maccabées, en même temps que leur mère, après que le vieux scribe Eléazar, leur précepteur, a déjà été exécuté. Par leur mort, ils témoignèrent de leur fidélité à la loi du Seigneur et de leur espérance dans la résurrection des morts.
Tout comme les juifs, les premiers chrétiens eurent une grande admiration pour ces martyrs d’Israël et les tinrent pour précurseurs des martyrs chrétiens.
Selon la tradition, les Maccabées furent tués à Antioche, et le souvenir de leur martyre se répandit rapidement, jusqu’à être célébré universellement dès le IV ème siècle ap. J.-C. Leur mémoire a toujours été rappelée en ce jour dans les calendriers orientaux comme dans ceux d’Occident.
Lecture
Il arriva aussi que sept frères furent arrêtés avec leur mère et que le roi voulut les contraindre, en leur infligeant les fouets et les nerfs de bœufs, à toucher à la viande de porc interdite par la Loi. L’un d’eux, se faisant leur porte-parole, dit : « Que vas-tu demander et apprendre de nous ? Nous sommes prêts à mourir plutôt que de transgresser les lois de nos pères »…. Mais le Roi du monde, parce que nous serons morts pour ses lois, nous ressuscitera pour une vie éternelle. » (2Mc 7,1-2.9).


Maccabées, toile de Wojciech Stattler, 1844

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsaout/aout01.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maccab%C3%A9es
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome02/110.htm



Bienheureuses Marie Stella et ses compagnes
martyres religieuses de la Congrégation des Sœurs de la Sainte Famille de Nazareth (+ 1943)
Maria Stella du Saint Sacrement (1888-1943) et dix consœurs béatifiées le 5 mars 2000. Homélie de Jean-Paul II .
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/2000/documents/hf_jp-ii_hom_20000305_beatifications_fr.html

"D'où puisèrent-elles la force de se donner en échange du salut des condamnés de la prison de Nowogródek? D'où tirèrent-elles l'audace d'accepter avec courage la condamnation à mort si cruelle et injuste? Dieu les avait préparées peu à peu à ce moment d'épreuve suprême. La semence de la grâce, plantée dans leur cœur au moment du saint baptême, puis cultivée avec un grand soin et responsabilité, s'enracina et donna le fruit le plus beau qui est le don de la vie. Le Christ dit: 'Nul n'a plus grand amour que celui-ci: donner sa vie pour ses amis' (Jn 15, 13). Non, il n'y a pas d'amour plus grand que celui-ci: être prêt à donner sa vie pour ses frères."

Près de Nowogrodek en Pologne, l’an 1943, les bienheureuses Marie-Stella (Adelaïde Mardosewicz) et dix compagnes: les bienheureuses Marie-Imelda (Edwige-Caroline Zak), Marie-Raymonde (Anne Kukolowicz), Marie-Danielle (Éléonore-Agnelle Jozwik), Marie-Canute (Josèphe Chrobot), Marie-Serge (Julie Rapiej, Marie-Guidone (Hélène Cierpka), Marie-Félicité (Pauline Borowik), Marie-Héliodore (Léocadie Matuszewska), Marie-Canisia (Eugénie Mackiewicz), Marie-Borromée (Véronique Narmontowicz). de la Congrégation des Sœurs de la Sainte Famille de Nazareth, vierges et martyres, qui furent fusillées dans une forêt par les ennemis de la foi.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Navahroudak



Bienheureux Pierre Favre (Lefèvre) Jésuite, premier prêtre de la Compagnie de Jésus (+ 1546)


Il fut l'un des premiers compagnons de saint Ignace de Loyola et le seul prêtre de leur groupe. C'est lui d'ailleurs qui reçut leurs vœux prononcés à Montmartre, le 15 août 1534 et qui leur célébra la messe. Originaire de Savoie(*), il était venu à Paris pour ses études. Il suivit saint Ignace jusqu'à Rome. Par la suite, il s'en fut en Allemagne où il fonda plusieurs collèges. Appelé au Concile de Trente, il en sera l'un des théologiens.
Après sa mort, saint Ignace se mit à l'invoquer et, d'accord avec saint François Xavier, lui donna même le titre de bienheureux, ce que l'Église ratifiera par la suite.
Site internet des jésuites, province de France.
http://www.jesuites.com/histoire/saints/pierrefavre.htm

(*) un internaute diacre du diocèse d'Annecy précise:
"il est originaire du hameau du Villaret, commune de Saint Jean de Sixt, dans le massif des Aravis, alors dans le duché de Savoie, actuellement en Haute-Savoie (diocèse d'Annecy)"

À Rome, en 1546, le bienheureux Pierre Favre, prêtre, le premier à faire partie de la Compagnie de Jésus. Il reçut des missions importantes dans divers pays d’Europe et, au moment de se rendre au Concile de Trente, il mourut à Rome, d’épuisement.
Martyrologe romain


Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Favre_(J%C3%A9suite)



Saint Pierre-Julien Eymard prêtre en Isère (+ 1868)


À Mure dans l’Isère, en 1868, la naissance au ciel de saint Pierre-Julien Eymard, prêtre, dont on fait mémoire le lendemain.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Julien_Eymard
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Julien_Eymard#Liens_externes



Saint Rioch abbé d'Inishbofin (+ v. 480)


Vue d'Inishbofin.

Neveu de saint Patrick et frère de saint Mel, évêque et fondateur d'un monastère sur l'île d'Inishbofin en Irlande dont il fut le premier abbé. Il fut un évêque missionnaire.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Inishbofin_(Galway)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Inishbofin_(Donegal)



Saint Secundinus martyr (?)

La voie Prénestine sur une carte du Latium antique (1886, G. Droysens Allgemeiner Historischer Handatlas)

Sur la voie de Préneste, au trentième mille de la ville de Rome, saint Secundinus, martyr.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Voie_Pr%C3%A9nestine



Saint Sever (500?)


Il était curé d'une paroisse rurale dans le Bigorre dans le sud de la France, au diocèse de Tarbes. L'historien saint Grégoire de Tours le loue pour ses aumônes et pour sa charité. Ses reliques furent apportées dans l'église de Rustan qui bientôt changea de nom et devint un lieu de pèlerinage. Cette localité perpétue encore sa mémoire : Saint Sever de Rustan-65150.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Sever-de-Rustan

Abbaye de Saint-Sever-de-Rustan (Hautes-Pyrénées, France).

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Saint-Sever-de-Rustan



Saint Spire (4ème s.)


La cathédrale Notre-Dame de Bayeux, consacrée le 14 juillet 1077

ou Exupère ou Exupéry. Il fut sans doute le premier évêque de Bayeux, mais certainement pas disciple de saint Pierre. C'est en effet deux siècles plus tard qu'il apporta la lumière de la foi dans les villages de la Basse-Normandie. Lors des invasions normandes, Haymon, comte de Corbeil, fit transférer ses reliques dans son domaine, au sud de l'Ile de France où le saint évêque est toujours et grandement honoré.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Exup%C3%A8re_de_Bayeux
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Bayeux



Bienheureux Thomas Welbourne martyr en Angleterre (+ 1605)


York Minster, nord et ouest

Né dans le Yorkshire en Angleterre, Thomas Welbourne était maître d'école jusqu'à son arrestation pour avoir enseigné la foi catholique. Il fut condamné en même temps que les bienheureux John Fuithering et William Brown et exécuté par pendaison à York.
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/8109/Bienheureux-Guillaume-Brown.html

À York en Angleterre, l’an 1605, le bienheureux Thomas Welbourne, martyr. Maître d’école, il fut condamné à mort sous le roi Jacques Ier, parce qu’il persuadait ses compatriotes de suivre l’évêque de Rome, et il fut pendu à une potence.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/York



Les Églises font mémoire…

Catholiques d’occident : Alphonse-Marie de Liguori (+1787), évêque et docteur de l’Église (calendrier romain et ambrosien) ; Félix de Gérone, martyr ; les Maccabées, martyrs (calendrier mozarabe)
Dédicace de Saint-Pierre-Es-Liens:
http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/08/01/index.html

Coptes et Éthiopiens (25 abib/hamlë) : Dédicace de l’église de saint Mercure (Église copte) ; Ascension d’Enoch, prophète (Église éthiopienne)

Luthériens : Gustav Werner (+1887), bienfaiteur au Würtemberg

Maronites : Solomonie et ses sept fils, martyrs Maccabées

Orthodoxes et gréco-catholiques : Procession de la sainte et vivifiante Croix à Constantinople ;
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsaout/aout01bis.html
les sept frères Maccabées, martyrs ; recouvrement des reliques de Séraphim de Sarov (1903 ; Église russe) ; Stéphane Lazarévic le Haut (+1427) et sa mère Milica (+1405 ; Église serbe)

Syro-occidentaux: Salomonie et ses sept fils, martyrs Maccabées

Vieux Catholiques : Les sept frères Maccabées et leur mère, martyrs

 

Publié dans Calendrier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article